Publié le

Carole Delga en visite chez HelioFrance, unique fabricant à capitaux français de solutions solaires thermiques

Carole Delga en visite chez HelioFrance, unique fabricant à capitaux français de solutions solaires thermiques

Carole_Delta_Heliofrance

David Strehaiano, DG d’Heliofrance et Carole Delga, Présidente de la Région Occitanie

L’ambition politique de Carole Delga, présidente de la Région Occitanie, est de faire de son territoire d’élection la première région d’Europe à énergie positive à horizon 2050.

Il n’est donc pas étonnant de la retrouver le lundi 19 février dernier en visite à l’usine HélioFrance de Bérat (31), l’unique industriel de solutions solaires thermiques en Région Occitanie. Rencontre !

« L’objectif de mon déplacement ici, dans un territoire qui m’est cher, est de mettre à l’honneur et de faire connaître HelioFrance, un industriel du solaire thermique unique en Région et même France.

Je suis toujours à l’affût concernant cette filière entrepreneuriale des Energies renouvelables » annonce Carole Delga qui évoque par ailleurs l’exemplarité dont doit faire preuve la région sur ce sujet de la transition énergétique.

Et de joindre la parole aux actes. La Région a en effet d’ores et déjà donné sa chance à cette entreprise en équipant le lycée de Villefranche-de-Lauragais de 65 m² de capteurs signés HelioFrance, des panneaux auto-vidangeables capables d’éviter les surchauffes, pour la production d’eau chaude sanitaire solaire de la cuisine.

Carole Delga a donc tenu à se rendre sur place pour jauger du potentiel d’une entreprise jeune et dynamique qui essaie de tirer son épingle du jeu dans un marché du solaire thermique en crise.

Installée dans un bâtiment de 4 000 m², l’entreprise HelioFrance s’appuie pourtant sur des certitudes : les besoins en eau chaude qui représentent en France plus de 50% de la facture énergétique, le rendement trois à cinq fois supérieurs au PV de la technologie thermique, la souplesse et la simplicité des systèmes dans un pays qui dispose de la cinquième réserve d’énergie solaire en Europe.

Et David Strehaiano, directeur général, de donner l’exemple du siège de la société de l’actionnaire majoritaire de l’entreprise, Alain Loubet : « L’entreprise qui occupe un local de 2 500 m² est chauffée par du solaire thermique et une chaudière bois.Sa facture annuelle : 700 euros de bois.

Autant dire la pertinence du solaire » s’enthousiasme-t-il.

En matière de stratégie d’entreprise, HelioFrance investit dans la chaîne de valeurs de la production avec pour idée d’être le plus autonomes possible et ainsi de maîtriser les coûts de production.

L’entreprise a investi 300 000 euros dans une machine pour cintrer le cuivre et 400 000 euros dans une machine à soudure laser de précision pour fusionner le cuivre et l’alu qui tient lieu d’absorbeur.

Côté ballon, l’échangeur en tube souple zinc ondulé vient de Turquie. « Nous réfléchissons là aussi à nous équiper d’une machine pour fabriquer ce type d’échangeur. Le transport et le coût environnemental de la solution actuelle ne nous satisfait pas complément » ajoute David Strehaiano. Toujours dans cette volonté de quête d’autonomie industrielle.

Sur ces investissements ou encore en matière d’innovations ou de promotions commerciales des solutions solaires d’HelioFrance (salons, aides à l’export), Carole Delga a confirmé que la région, après études des dossiers, était en capacité de soutenir les différents projets de 30 jusqu’à 50%. En 2017, le CA d’HelioFrance se montait à 450 000 euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.